Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Marathon de Barcelone : Victoires pour Alemu Bekele et Kuftu (...)

Marathon de Barcelone : Victoires pour Alemu Bekele et Kuftu Tahir

D 10 mars 2019     H 17:48     C 0 messages


agrandir

Le bahreïni Alemu Bekele et l’éthiopienne Kuftu Tahir ont été les vainqueurs du Marató de Barcelona, ​​une course sur route du Label de Bronze de l’IAAF, ce dimanche 10 mars.


Les lièvres de la course masculine ont parcouru les cinq premiers kilomètres en 14’55", 10 kilomètres en 29’52" et 15 kilomètres en 44’59". À la mi-course, atteinte en 1h03’14", les kényans Philemon Kacheran et Brian Kipsang couraient ensemble à l’avant avec le reste des favoris derrière. Le peloton de tête de 10 hommes était bien dans les temps pour battre le record de l’épreuve de 2h07’30".

Eliud Kiptanui, l’homme le plus rapide du peloton, s’est retiré au km25, km que les leaders ont atteint en 1h14’46". À 30 kilomètres (1h29’45"), le favori Laban Rotich a perdu toutes ses chances de victoire, incapable de suivre le rythme établi par le contingent kényan de Kacheran, Anthony Maritim, Laban Mutai et Brian Kipsang, le triumvirat éthiopien de Limenih Getachew, Abebe Negewo et Gizachew Hailu plus Alemu Bekele, du Bahreïn.

Alors que le chronomètre indiquait 1h31’, Kacheran a agi et seuls Negewo et Bekele ont pu suivre son allure. Ce trio a pris les devants à tour de rôle et a parcouru 35 kilomètres en 1h44’28". Les champions en titre Maritim et Getachew ont accumulé quatre secondes de retard.

Avec plus d’une minute derrière le record de la course, le seul point d’interrogation était de savoir qui serait le vainqueur. Bekele a poussé fort juste avant les 38 kilomètres pour laisser Negewo et Kacheran bien à l’arrière.

Lors du passage de la ligne d’arrivée, Bekele, 29 ans, a été chronométré en 2h06’04", ce qui représentait une nette amélioration de cinq minutes par rapport à son précédent record de 2h11’20" établi à Madrid l’an dernier. Negewo a rebondi sur le dernier kilomètre et a réussi à dépasser Maritim et à prendre la deuxième place (comme ce fut le cas le mois dernier au semi-marathon de Barcelone) avec un meilleur chrono à son actif de 2h06’49". Maritim a également battu sa meilleure performance en terminant en 2h06’54".

Semblable à l’épreuve masculine, la course féminine a démarré rapidement alors que les meneuses d’allure parcouraient 10 km en 34’27" et qu’à mi-chemin, en 1h12’05", il y avait huit femmes derrière elles sous les traits des éthiopiennes Aberash Fayesa, Tigist Teshome, Meseret Abebayehu et Kuftu Tahir, et les kényanes Joy Kemuna, Alice Cherono, Josephine Chepkoech et Jackline Chepngeno.

Peu de temps après, la favorite Chepngeno a commencé à perdre du terrain. Le peloton de tête, maintenant composé de Chepkoech, Tahir, Kemuna, Abebayehu et Cherono, a atteint les 30 km en 1h42’14".

Kemuna, non annoncée parmi les favorites, a semblé la plus à l’aise au point des 35 km (1h59’27"), avec seulement Chepkoech et Tahir en sa compagnie. Mais, finalement, Tahir fut la seule capable de courir sur les bases du record de l’épreuve sur la fin.

Tahir a effacé sa précédente meilleure marque de 2h31’27" en franchissant la ligne d’arrivée en 2h24’44" pour battre le record de la course de sa compatriote Helen Bekele de 18 secondes. Chepkoech, deuxième et Kemuna, troisième, ont également établi de gros records avec des temps respectifs de 2h25’20" et 2h25’35".

* Article publié par Emeterio Valiente


Voir en ligne : IAAF

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus