Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Récits » Marathon » Marathon du Beaujolais

Marathon du Beaujolais

D 23 novembre 2013     H 00:00     C 0 messages


agrandir

Bonjour à tous

J’ai couru ce marathon du Beaujolais en 2005. J’étais, alors, resté sur une impression très mitigée mais, en 8 ans, beaucoup de choses ont changé au niveau de l’organisation. Au-delà de l’aspect festif de ce marathon, il sera également le prétexte pour une rencontre de plusieurs sites de course à pied (PCAP, CLM et CAF). L’occasion également pour moi, de rencontrer les créateurs de CLM et de Planète Marathon, de fêter le 100ème marathon de Dany et de faire la connaissance de quelques coureurs chevronnés.

Je prends la route, vendredi matin, pour Villefranche sur Saône. Le temps, neigeux sur la région Rhône-Alpes, nous fera craindre, jusqu’au dernier moment, quelques désagréments. Fort heureusement, il n’en fut rien. Arrivé en milieu d’après-midi au retrait des dossards, j’y croise quelques visages connus, dont l’un des organisateurs qui me convie, en soirée, à la présentation de l’évènement avec tout le staff, médias et partenaires. J’irais ensuite réceptionner ma chambre non loin de là avant de revenir assister à ladite présentation. S’ensuivra un pot de bienvenue puis la pasta party, où je rejoindrais le reste de la troupe, déjà installée. Pasta party endiablée avec une géniale animatrice.

La course

Le samedi matin, il fait frisquet dehors, beaucoup de vent aussi. Après le petit déjeuner, nous rejoignons le site pour nous emmener, en bus, sur le lieu du départ de l’épreuve à Fleurie. Pas d’objectif chrono sur ce marathon, si ce n’est d’emmener Thierry à bon port pour son 1er et, si possible, sous les 5h. A peine descendus du car, nous dégustons notre 1er verre de Beaujolais (ça démarre fort) avant de rejoindre la salle où nous allons attendre, patiemment, le départ et contempler les divers déguisements. Le thème choisi étant le moyen-âge, je serais déguisé en Robin des Bois. Hasard ou coïncidence, Thierry arborera une tenue similaire. Vers 10h, il faut sortir de la salle, ça caille.

Après quelques belles paroles du speaker, le coup de feu retentit à 10h30. Malgré une 1ère descente de 2 km, ça part tranquille. Vers le 5ème km, nous atteignons le château de Corcelles. Les paysages sont somptueux. Au loin, les sommets les plus hauts sont recouverts d’un blanc manteau. Km10 : c’est maintenant l’entrée dans le domaine du château de Pizay, entouré de ses jardins à la française dessinés par Le Nôtre. Les ravitaillements œnologiques faisant surement leur effet, mon poulain Thierry commence à s’emballer. Nous réduisons quelque peu le rythme. Pour ce qui est des ravitaillements, justement, on ne sait plus où donner de la tête. Entre ceux officiels de l’organisation et ceux officieux proposés par l’habitant, on s’y perd. Au km15, le château de la Terrière nous accueille aux sons de ses puissants cors de chasse. Pour fêter ça, avec mon fidèle lieutenant, on s’en jette encore un petit derrière la cravate. Nous passons le château Les Ravatys puis celui de La Brasse pour atteindre, sans trop d’encombres, le semi-marathon que nous franchissons avec un bon matelas d’avance par rapport à l’objectif initial.

Le château de Sermenzy, un peu après le semi, nous fera découvrir des ravitaillements d’un genre nouveau. En effet, en lieu et place de la charcuterie ou des bretzels jusqu’alors proposés, nous aurons droit à … des bonbons Haribo. Ça commence certainement à devenir dur pour mon comparse mais il ne dit mot. Au passage à Arnas, lieu de départ du semi-marathon et du 12 km, l’accueil de son fan-club l’a très certainement ragaillardi. Mis à part un petit problème de serrage de lacets pour Thierry, tout se passera bien jusqu’à la fin. Et ce ne sont pas les araignées prénommées Francine et Marc, revenues sur nous vers le km 39, qui réussiront à nous perturber. Nous passons la ligne en 4h45’, bien en deçà de l’objectif.

Épilogue et impressions

Remise de la bouteille de Beaujolais, accompagnée du taste-vin millésimé. Il fait toujours aussi froid. Nous nous réfugions dans le sous-sol du marché couvert à Villefranche pour ... un petit verre de Beaujolais réparateur. Nous ne traînons pas trop, nous reprenons la navette et retournons à l’hôtel prendre une bonne douche fort appréciée. En soirée, c’est la Nuit du Marathon, fête où 1500 personnes se retrouvent pour partager un banquet géant, dans une organisation parfaite. Un peu comme dans les aventures d’Astérix sauf qu’ici, le barde est remplacé avantageusement par une animation musicale de folie qui met, à nouveau, une sacrée ambiance. En cours de soirée, la Confrérie du Beaujolais intronisera, dans sa promotion 2013, une douzaine de coureurs, dont la nouvelle centenaire, Dany. Les néo-marathoniens, dont Thierry et Christophe seront également à l’honneur. Un peu passés inaperçus certes, je pense qu’ils en garderont un bon souvenir quand même.

Je ne m’attarderais pas trop car le lendemain, une ballade ainsi qu’un déjeuner m’attendent à Beaujeu. La ballade, sous une température encore très basse, nous fera découvrir les coteaux du Beaujolais. Après une bonne marche, nous voilà accueillis au château de la Salle. Nous sommes récompensés de nos efforts par … une énième dégustation. De retour au chapiteau, le déjeuner nous fera le plus grand bien.

En conclusion, un très beau we. Comme me le laissaient supposer les organisateurs, le millésime 2013 n’a plus grand-chose à voir avec celui que j’ai couru en 2005 : c’est maintenant une machine très bien rodée avec une ambiance pouvant largement soutenir celle du Médoc, pour ne citer que celui-ci. Content d’avoir revu ou fait la connaissance des membres de PCAP, CLM ou CAF, même si, pour la plupart, ce fut très bref. Bravo à nos néo-marathoniens Thierry et Christophe ainsi qu’à tous ceux qui ont terminés leur épreuve, parfois dans la douleur. Et, enfin, un énorme merci à Marino pour son travail pendant ses 11 mois : chapeau. Si tout se passe bien, j’y reviendrais en 2015.

Portfolio

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus